Archive | octobre, 2013

9 mois

27 Oct

9 mois dedans 9 mois dehors.

9 mois qu’elle est avec mois 24H sur 24.

9 mois que je l’allaite.

9 mois que je la porte.

9 mois que notre vie a changé.

9 mois que la Pipelette doit apprendre à partager.

9 mois que j’apprends à m’occuper des deux sans en léser aucune.

9 mois que je n’ai pas fait une nuit complète.

En 9 mois, la Chipie a fait des progrès et a évolué.

Elle se tient assise.

Elle se déplace.

Elle se met debout.

Elle a 6 dents.

Elle a « parle » tout le temps.

Elle mange avec appétit.

Elle grandit trop vite.

Elle sourit toute la journée.

Depuis 9 mois, j’ai eu la confirmation que je suis faite pour être mère au foyer même si ce n’est pas facile tous les jours.

Depuis 9 mois, je jongle entre bébé, lessive, ménage, école, repas etc… et j’aime ça.

Depuis 9 mois, la Pipelette est devenue grande soeur.

Depuis 9 mois, elle aime sa soeur plus que tout.

Depuis 9 mois, elle fait tout pour la faire rire.

Depuis 9 mois, on emmène à nouveau toute la maison quand on part plus de deux heures.

Depuis 9 mois, la dose d’amour dans notre coeur s’est multiplié par deux.

Depuis 9 mois, nous sommes époustouflés par les progrès de l’une ou de l’autre.

Depuis 9 mois, j’apprends chaque jour à faire ce que j’ai à faire avec un bébé pendu à mon cou.

Il y a 9 mois, la Chipie pointait le bout de son nez.

9 mois de grossesse c’est à la fois si court et si long.

9 mois de vie ça passe tellement vite…

Cake pops

25 Oct

Un dimanche, comme chaque dimanche ou presque, j’ai décidé de faire un gâteau. Sauf que mon super gâteau super moelleux et très bon était aussi super moche! Et pour cause, il avait collé au fond du moule. Du coup, je me suis retrouvée avec un mini gâteau et plein de miettes… J’ai donc décidé d’improviser des cakes pop pour le goûter.

Comme le gâteau et les cakes pops sont vite partis, j’ai décidé de vous donner la recette (heureusement que j’ai pensé à tout noter).

 

Le gâteau:
100g de chocolat
50g de beurre
1 oeuf
60g de sucre
150g de farine
1 sachet de levure
1 yaourt
un peu de lait

1) Faire fondre le beurre et le chocolat.

2) Mélanger l’oeuf et le sucre.

3) Ajouter la farine. Puis le mélange chocolat/beurre. Puis la levure. Puis le yaourt. Puis un tout petit peu de lait. La pâte doit être très épaisse.

4) Cuire 20 minutes à thermostat 6. La pointe du couteau doit ressortir sèche quand on le pique.

 

 

Pour les cakes pops:
Du gâteau émietté
De la crème fraîche épaisse
Du chocolat pâtissier
Des décorations

1) Emietter le gâteau.

2) Y ajouter un peu de crème pour obtenir une sorte de pâte.

3) Former des boules et les mettre 2h au frais.

4) Faire fondre le chocolat. Mettre les boules de gâteau sur des piques (j’ai pris des pique à brochettes parce que je n’avais rien de mieux). Tremper les boules dans le chocolat fondu puis dans les décorations choisis.

5) Déguster.

 

cake_pop

cake_pop_2

 

J’ai utiliser un gâteau au chocolat et du chocolat noir ce qui était limite écoeurant. Je vous conseille donc d’utiliser un gâteau nature et un décor en chocolat noir ou au lait… Ou un gâteau au chocolat et un décor en chocolat au lait peut être. C’est néanmoins très bon et ma Pipelette a adoré! Elle me demande régulièrement de lui refaire des gâteaux sur les longues piques!

 

 

Je m’en vais regarder s’il ne reste pas de quoi en refaire car ces photos me donnent faim… Mais je laisse la porte ouverte sur mon boudoir… N’hésitez pas à entrer. Ce n’est pas la peine de frapper… Par contre laisser une trace de votre passage, histoire que je sache que vous êtes venus et n’hésitez pas à me dire si vous testez cette recette!

Lutine Sucrée

Espérons que tu aies un garçon la prochaine fois!

23 Oct

Voilà ce que m’as dit ma grand-mère maternelle au téléphone hier matin…

symbole_sexe

Oh elle n’est pas à son coup d’essai hein! Quand j’ai accouché et que mon père lui a téléphoné pour lui dire, elle lui a demandé « et c’est quoi? » (alors qu’elle le savait déjà) (d’ailleurs il aurait du lui répondre « un bébé »). Quand il lui a dit que c’était une petite fille, elle lui a répondu « encore? et ben! »
Et quand elle m’a eu au téléphone quelques jours après, elle m’a dit « t’es comme ta mère toi, tu fais que des filles! » sur un ton qui ne plaisantait pas du tout… comme si c’était quelque chose d’horrible.
Régulièrement, elle nous dit à maman et moi: « oh bah untel a un garçon, c’est pas comme vous! »

Ma cousine a eu deux garçons… Bizarrement, elle ne lui dit rien!

 

Le pire c’est qu’elle n’est pas la seule à avoir ce genre de réaction… J’ai eu le droit à « pfffff… (gros blanc) vous auriez pas pu nous faire un garçon, non? » ou encore « t’es comme ta mère toi, tu sais pas faire les garçon, ça doit être dans les gènes » et même « moi au moins j’ai du bol, j’ai eu un garçon! »… et j’ai eu des réactions dans l’autre sens… « Je suis tellement heureux(se) que ça soit une fille… enfin si ça avait été un garçon on l’aurait aimé quand même mais bon c’est mieux une fille ».

Non mais sérieux?! Pourquoi? 

Pourquoi ce serait mieux d’avoir un garçon? (ou une fille d’ailleurs)
Qu’est ce que ça change pour eux? 

Le pire c’est que moi je m’en fiche royalement. Avec le Mutant nous voulons encore deux enfants. Je ne vous cache pas que depuis que j’ai vu mon petit neveu cet été j’aimerai bien avoir un ptit garçon moi aussi. Néanmoins, si j’ai encore des filles et bien ce n’est pas grave. Ça ne change rien. Je les aimerai. Je leur donnerais la meilleure éducation possible. Je ferais tout pour qu’elles soient heureuses… Exactement comme je le fais actuellement avec mes deux adorables et merveilleuses filles!

Si ça ne me fait rien à moi d’avoir un garçon ou pas, en quoi ça dérange les autres? C’est ça que je ne comprends pas… J’essaye de comprendre mais en vain!

C’est peut être une histoire de génération… ou une histoire de connerie humaine aussi!

 

Je peux concevoir que des parents préféreraient avoir un garçon (ou une fille) pour des raisons qui leurs appartiennent… Mais là…
Je vous avoue aussi que j’ai été soulagée quand j’attendais la Pipelette quand j’ai su que c’était une fille. Pas que je préférais avoir une fille mais là je sais comment ça marche et ça m’enlever un poids on va dire. J’avais déjà tellement de choses à apprendre avec ce premier enfant! Mais si ça avait été un garçon, et bien j’aurai été heureuse aussi et j’aurai appris…

 

Bref, toutes ces réactions m’énervent vraiment…

 

Je vais aller me calmer avec un ptit thé et un biscuit… Mais je laisse la porte ouverte sur mon boudoir… N’hésitez pas à entrer. Ce n’est pas la peine de frapper… Par contre laisser une trace de votre passage, histoire que je sache que vous êtes venus et n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, si vous aussi vous avez eu des remarques quant au sexe de votre enfant!

 Lutine Sucrée

Tarte Bourbonnaise Médiévale

22 Oct

J’aime cuisiner et je suis passionnée par le Moyen Age. C’est donc tout naturellement que mon Mutant m’a offert pour mon anniversaire l’an dernier:

recettes_medievales

 

Je ne me lasse pas de le feuilleter et de lire toutes les recettes qu’il contient…

Ce week end, j’ai fait une tarte bourbonnaise tirée de ce livre. Et comme c’est juste trop bon, je vous la partage avec plaisir.

 

Pour une tarte de 6 à 8 parts:
200g de crème fraiche
5 oeufs
20g de persil
2 à 3 pincée de safran (que je remplace par du curcuma)
100g de fromage râpé
sel
poivre

pour la pâte à l’oeuf:
200g de farine
100g de beurre mou
1 oeuf
Un peu d’eau tiède
sel

 

1) Préparer la pâte à l’oeuf.
Mélanger la farine, le sel, l’oeuf et le beurre.
Lier la pâte avec un tout petit peu d’eau.
Faire une boule.

2) Étaler la pâte et la cuire 10 minutes  à four chaud.

3) Dans un bol, mélanger le safran avec un jaune d’oeuf.

4) Séparer les blancs des jaunes d’oeufs.

5) Mélanger les jaunes, la crème, le persil finement haché, le fromage, le sel et le poivre.

6) Monter les blancs en neige ferme et les incorporer à la préparation précédente.

7) Verser sur la pâte. Cuire 15 minutes à four moyen.

8) La sortir et la badigeonner avec le jaune d’oeuf au safran. Remettre 10 minutes au four.

 

tarte_bourbonnaise_medievale

 

tarte_bourbonnaise_medievale_2

Nous l’avons mangé chaude dimanche midi et finie froide lundi midi.

 

 

Je m’en vais jouer à la dînette avec ma Pipelette. Mais je laisse la porte ouverte sur mon boudoir… N’hésitez pas à entrer. Ce n’est pas la peine de frapper… Par contre laisser une trace de votre passage, histoire que je sache que vous êtes venus et n’hésitez pas à me dire si vous testez cette recette!

Lutine Sucrée

Même pas un p’tit verre pour marquer le coup?

16 Oct

C’est ce qu’à dit une copine au Mutant quand il lui a dit qu’il ne buvait pas d’alcool… Elle a trouvé ça bête de ne pas boire d’alcool pour marqué le coup lors d’un anniversaire, d’une fête ou d’un événement spécial… En quoi, cela serait-ce moins festif de marquer le coup en buvant un verre de jus de fruits??

pas_alcool

Nous avons pris la décision de ne plus boire d’alcool cet été… Nous discutions de tout et de rien quand nous en sommes venus à parler de notre consommation d’alcool.
Je ne bois plus une goutte depuis que j’ai fait pipi sur un petit bâton il y a de ça environ 16 mois. D’abord parce que quand je suis enceinte je ne bois pas (même pas une petite coupe à Noël ou à mon anniversaire) et puis quand j’allaite ben pareil en fait… Et je me suis rendue compte que ça ne me manquait absolument pas. Je m’en fiche de trinquer avec mon verre de jus d’orange alors que les autres ont du vin ou un autre breuvage alcoolisé dans le leur!
Mon Mutant ne boit pas non plus quand je suis abstinente. Par solidarité et parce que ça ne lui manque pas plus que ça en fait.

Il faut dire que nous ne buvons déjà pas beaucoup en temps normal… Nous n’avons jamais d’alcool à la maison (ou presque). Alors pour nous au final ça ne change rien!

 

Peu de temps après avoir pris cette décision, nous avons été invité pour les 75 ans de ma grand-mère. Lorsque ce fût l’heure de l’apéro, on m’a proposé de l’alcool. J’ai refusé en disant que j’allaitais et on m’a regardé avec des yeux ronds… Quand on a proposé au Mutant, celui-ci a refusé aussi et là c’est limite si la personne n’a pas fait la gueule. Je pense que cette décision n’a pas été comprise! Parce que quand on fait la fête, on boit!

Et finalement on le voit partout autour de nous… A côté de chez moi, fin janvier, il y a une grande foire/braderie. Nous y allons tous les ans. Et tous les ans, à partir de 15h, on voit des gens bourrés parce qu’ils ont passé la matinée à picoler à la buvette. Ils ont parfois notre âge, sont souvent plus jeunes (trop jeunes)! Et à la fête de la musique… pareil, passé une certaine heure les gens sont saouls! Pas tous c’est sûr, mais assez pour que ce soit dérangeant…
Une anecdote me revient… Cette année donc, nous sommes allés à la fête de la musique. Nous avons décidé de rentré il devait être 23h parce que les petites étaient avec nous. Nous avons pris le tram pour récupérer la voiture et rentrer chez nous. Un groupe de jeunes a balancé un de leurs copains dans le tram. Il était dans les vapes tellement il avait bu (il était tellement bourré qu’il n’a pas bronché quand sa tête a heurté les marches menant à la cabine du conducteur). Après l’avoir balancé là, ils se sont barrés, nous laissant le mec là… Une passagère les a rappelé, le conducteur a appelé les pompiers et les copains du gars ont entrepris de le sortir du tram! Sauf qu’il s’est réveillé, a hurlé et s’est enfuit en courant pour aller s’écrouler sur des marches plus loin… Se souviendra-t-il de sa fête de la musique? Pas sûre! Recommencera-t-il? Certainement! Quel est l’intérêt? Je ne vois pas!

Personnellement, j’ai un rapport particulier à l’alcool. Mon papa étant alcoolique, de base je n’aime pas ça. Et puis même sans ce passif… Je ne comprend pas quel est l’intérêt de boire… Ce mettre dans de tels états? Ne plus être totalement maître de soi-même, où est l’intérêt?

Pire même, il y a plein de gens qui sont à la limite de l’alcoolisme et qui ne s’en rende pas compte (voire même s’en défende)… Je connais personnellement des gens qui ne peuvent se passer de leur apéro le soir ou de leur bière en rentrant du travail ou de leur quart de vin à midi et/ou le soir… C’est une forme d’alcoolisme… Et non tous les alcooliques ne sont pas des chômeurs. Et non tous les alcooliques ne sont pas violents… (je vous parlerai une autre fois de cette maladie, parce que oui s’en ai une!)

 

Nous avons donc pris la décision de ne plus boire d’alcool. Nous savons très bien nous amuser sans ça. Et il faudra que les autres s’y fasse car il n’y aura plus non plus d’alcool chez nous même pour les invités…

 

Avant de vous quitter, je vous conseille d’aller lire ce très bon article de Maman chat qui m’a inspiré ce billet. Mais je laisse la porte ouverte sur mon boudoir… N’hésitez pas à entrer. Ce n’est pas la peine de frapper… Par contre laisser une trace de votre passage, histoire que je sache que vous êtes venus et n’hésitez pas à me dire comment vous voyez la chose!

 Lutine Sucrée

Fondant chocolat/noix

10 Oct

Hier après-midi, aux alentours de 16h30, alors que je venais de m’enfiler un délicieux mugcake, je me suis rendue compte que nous n’avions plus de cochonneries à manger en regardant la télé! Nous avons pris l’habitude, depuis que la Chipie est née, de manger des chocolats (ou des barres chocolatées) en regardant la télé lorsque les filles sont au lit. Et là, horreur et damnation plus rien! et le soir d’Esprits Criminels qui plus est!

Le Mutant prévenu, celui-ci m’a suggéré de faire un fondant chocolat et noix… Sauf que, la tablette de chocolat avait déjà pris un sacré coup dans le nez… Le soir venu, j’ai donc improvisé un fondant avec ce qu’il restait. Comme tout ça s’est avéré pas mauvais du tout (la preuve j’ai lutter pour arriver à faire des photos sur le dernier spécimen à midi), j’ai décidé de partager la recette avec vous!

fondant_chocolat_noix

Pour 8 ou 10 petits gâteaux:
120g de chocolat noir pâtissier
40g de beurre
50g de sucre en poudre
50g de farine
2 oeufs
100g de noix hachées

Préparation
1) faire fondre ensemble le chocolat et le beurre.
2) Dans un saladier, mélanger le sucre et les oeufs.
3) Ajouter la farine.
4) Finir en ajoutant le mélange chocolat/beurre. Bien mélanger pour avoir un mélange homogène.
5) Ajouter les noix.
6) Beurrer des petits moules et les remplir sur une hauteur de 2cm environ.
7) Cuire 10 minutes à thermostat 7 (ça dépend de votre four… le mien est un peu pourri!). Les gâteaux doivent être souple et à peine cuit…comme un fondant quoi 😉

fondant_chocolat_noix_2

Astuces:
– on peut faire moitié chocolat moitié pralinoise et remplacer les noix par des noisettes.
– j’utilise un batteur électrique pour que ma pâte soit plus mousseuse.
– on peut l’accompagné de crème anglaise ou de glace ou comme nous hier de compote de pommes pour le dessert.

Je m’en vais regarder s’il ne reste pas quelques choses à manger parce que de voir ces photos me donnent faim… Mais je laisse la porte ouverte sur mon boudoir… N’hésitez pas à entrer. Ce n’est pas la peine de frapper… Par contre laisser une trace de votre passage, histoire que je sache que vous êtes venus et n’hésitez pas à me dire si vous testez cette recette!

Lutine Sucrée

La fessée… pourquoi pas… MAIS

8 Oct

entre adultes consentants!

Je ne vais pas vous la jouer mère parfaite, j’ai malheureusement déjà donné une ou deux fessées à ma Pipelette! A chaque fois, je m’en suis voulu, je me suis excusée… MAIS le mal était fait!
Cela fait un bon moment, qu’elle n’en a pas eu et j’espère que ça va durer comme ça. (Enfin il n’y a aucune raison que ça change!)

A chaque fois, que je lui ai mis une fessée, c’était parce qu’elle me rendait folle et que j’étais fatiguée et que je ne savais plus quoi faire. A chaque fois ça a été un réflexe débile sur le moment. MAIS je ne suis pas excusable.

 

Je ne donne plus de fessées mais…
Je crie beaucoup! Je hurle parfois! J’essaye de me contrôler mais je suis du genre à m’emporter facilement. Je fais de mon mieux pour ne pas crier, pour expliquer calmement. Mais, la fatigue aidant, je suis peu patiente et au bout de trois explications calmes je m’énerve et je crie (le Mutant dirait que je beugle même).
Je sais que ce n’est pas la solution, je sais que ça ne sert à rien, je sais que ça n’arrangera pas les choses… Mais je ne trouve pas d’autres moyens sur le moment!

Pourtant, je sais que j’en suis capable… Puisque je l’ai déjà fait!

En effet, lors d’un repas de famille, un petit (qui avait deux ans à l’époque) faisait des crises abominables en se roulant par terre, en tapant et ce jusqu’à ce qu’il obtienne ce qu’il désirait. Ma Pipelette a voulu l’imiter lorsque je lui ai refusé quelques choses (elle avait 3 ans il me semble). Au lieu de crier plus fort qu’elle et d’envenimer les choses j’ai essayé de lui parler. Mais avec le monde autour, impossible de faire quoi que ce soit. J’ai donc pris ma fille dans mes bras. Elle s’est débattue, donnant de grands coups de pieds dans mon ventre (énorme) de femme enceinte. Je suis allée m’enfermer avec elle dans la salle de bain et je lui ai expliqué. Je lui ai expliqué que j’avais dit non, qu’elle avait le droit de ne pas être contente, mais qu’elle n’aurait rien en faisant comme ça. Je lui ai expliqué pourquoi j’avais dit non. Et elle a compris. Ce fût la seule crise de ce type qu’elle fît!

Je me demande souvent pourquoi je n’ai pas ce réflexe plus souvent… Et j’ai honte de le dire mais c’est par facilité! Il est tellement plus simple de crier plutôt que de prendre le temps d’expliquer, de comprendre… SAUF qu’en choisissant cette « facilité », je rend ma fille malheureuse et moi aussi! Il faut déjà qu’elle s’adapte à l’arrivée de sa soeur, et moi au lieu de lui faciliter la tâche et d’essayer de comprendre, je crie, je m’emporte et je laisse la fatigue et l’agacement parler…

 

J’ai réussi à comprendre que la fessée était une fausse solution… je vais bien réussir à ne plus crier, non? Aller, demain j’arrête… NON! Aujourd’hui j’arrête! A partir de maintenant, je prend le temps d’expliquer et de comprendre!

Et pour finir avec cette histoire de fessée, la prochaine fois qu’on me dit « un bon coup sur le cul et ça la calmera » ou « une fessée ça n’a jamais tué personne » ou je ne sais quoi… je répondrais très calmement « la prochaine fois que je ne suis pas d’accord avec toi ou que tu m’embête, je te colle une droite ou une tarte dans la tronche, c’est comme ça que tu fonctionne, non? ».

 

Sur ce, je vous conseille d’aller lire cet excellent article... Pendant ce temps, je m’en vais me préparer pour chercher ma Pipelette à l’école. Mais je laisse la porte ouverte sur mon boudoir… N’hésitez pas à entrer. Ce n’est pas la peine de frapper… Par contre laisser une trace de votre passage, histoire que je sache que vous êtes venus et n’hésitez pas à me dire comment vous gérer les crises de vos bout de choux, ça peut toujours aider!

Lutine Sucrée

Trouver le sac à main idéal…

5 Oct

Plus facile à dire qu’à faire si vous voulez mon avis!

En ce qui me concerne, en ce moment, j’ai un petit sac parce que je me trimballe le sac à langer de la Chipie dès que nous sortons (et je me refuse à m’en servir pour mettre aussi mes affaires à moi dedans). Du coup, j’ai le strict minimum: porte-monnaie, porte-carte (enfin ça faut que j’en trouve un parce que là c’est un vrac dans une pochette), une pochette avec des trucs en vracs (cni, permis, miroir, kit manucure, un ou deux ptits mots doux), mon téléphone, le double des clés de la voiture, les clés de la maison, un paquet de mouchoir, un carnet et un stylo. Et j’arrive encore à m’y perdre…

sac_a_main

Le Mutant n’ose même pas aller chercher un truc dedans! Si je lui dit « cherche c’est dans mon sac à main! », il préfère m’emmener le dit sac à main!

Et quand, j’ai un sac à main plus grand (ce qui n’arrivera que quand la Chipie ne portera plus de couches maintenant), il sert aussi à emmener à boire, à manger, le doudou, les carnets de santé… Une valise quoi!

Il me faudrait donc un sac avec plein de poches (j’adore les poches) ou alors plein de pochettes à mettre le sac… La solution serait de m’en fabriquer un sans doute, mais je ne suis pas assez douée en couture pour ça! Du coup, je vais opter pour les multiples pochettes… ce qui ne manquera pas de m’énerver au bout d’un moment,et tout finira à nouveau en vrac dans le sac à main!

 

La prochaine fois je vous parlerai de quelques coups de coeur que j’ai eu en matière de sacs à main, mais là je vais remettre mes affaires dans le mien… Mais je laisse la porte ouverte sur mon boudoir… N’hésitez pas à entrer. Ce n’est pas la peine de frapper… Par contre laisser une trace de votre passage, histoire que je sache que vous êtes venus et comment est votre sac à main et ce qu’il y a dedans!

Lutine Sucrée