Madame Pamplemousse – Rupert Kingfisher

11 Mar

Bonjour Bonjour!

Voici presque un mois que j’ai délaissé le blog. Je m’en excuse! A ma décharge, j’ai été pas mal occupée, pas mal déprimée aussi et puis là c’est les vacances scolaires… Mais promis je reviens pour de bon ce coup-ci, parce que j’ai plein de choses à vous raconter!

Pour commencer, je vais vous parler de trois livres que j’ai vraiment adoré!

Madame Pamplemousse et ses fabuleux délices de Rupert Kingfisher.

madame_pamplemousse_1

date de parution: février 2012 pour la version française
nombre de pages: 125

Quatrième de couverture/résumé:
Comme chaque été, Madeleine est forcée de travailler dans l’immonde restaurant, Le Cochon Hurleur, de son détestable oncle, monsieur Lard.
Mais un jour, elle découvre par hasard l’épicerie la plus mystérieuse de Paris. La boutique est tenue par Madame Pamplemousse, et cette dame prépare les plus étranges, les plus délectables, les plus exceptionnels, les plus époustouflants délices du monde…

 

Madame Pamplemousse et le café à remonter le temps de Rupert Kingfisher.

madame_pamplemousse_2

date de parution: mai 2012 pour la version française
nombre de pages: 122

Quatrième de couverture/résumé:
Il existe à Paris un café aux stores rayés de vert et d’or. Sur la bar trône un percolateur argenté. Lorsqu’on y introduit des ingrédients spéciaux et parfumés, il en sort un petit café noir qui transporte celui qui le boit dans l’espace et le temps.
Et si Madeleine, madame Pamplemousse et Camembert ont recours à cette invention géniale, ce n’est pas pour faire un paisible voyage dans le temps, mais pour aller chercher dans le passé de quoi sauver le monde de la mélancolie…

 

Madame Pamplemousse et la confiserie enchantée de Rupert Kingfisher.

madame_pamplemousse_3

 

date de parution: octobre 2012 pour la version française
nombre de pages: 128

Quatrième de couverture/résumé:
C’est l’hiver à Paris.
A l’école, Madeleine est harcelée par une nouvelle élève, la fascinante Mirabelle. Désespérée et trop honteuse pour se confier à Madame Pamplemousse, c’est auprès de Madame Bonbon, propriétaire d’une étrange confiserie, qu’elle trouve du réconfort…
Les sucrerie que Madame Bonbon offre à Madeleine ont un puissant effet magique, et s’ils la rendent tout d’abord assez forte pour affronter Mirabelle, il la plongent bientôt dans un monde enchanté fort inquiétant, où elle pourrait bien demeurer à jamais si personne ne se soucie d’elle…
Car, qui est vraiment Madame Bonbon? Et quel mystérieux lien la rattache à Madame Pamplemousse?

 

Mon avis:
J’ai été tout de suite attirée par la couverture rose du troisième qui m’a fait penser à un sachet de bonbons. En effet, j’ai lu le troisième en premier ne sachant pas qu’il faisait partie d’une série… Mais ça n’empêche en rien sa compréhension, il manque juste quelques détails…

Les trois livres ont une couverture similaire (seules les couleurs changent ainsi que quelques illustrations), et à l’intérieur de chaque ouvrages ont peu découvrir quelques illustrations de Sue Hellard  en noir et blanc.

Venons en aux histoires elles-même. Je ne peux pas vous en dire plus que vous pouvez trouvez sur les quatrièmes de couvertures, car les histoires étant assez courtes, je risque d’en dévoiler trop…
Je vous dirais juste que les trois histoires sont bien menées, les intrigues sont assez prenantes (même si elles sont simples) et elles se lisent très vite (j’ai lu les deux premiers durant la sieste des filles hier).

L’univers mêlant réalité et (un peu) fantastique est vraiment sympathique. Les personnages sont attachants. J’ai adoré leurs noms. En effet, Madeleine côtoie Madame Pamplemousse, Monsieur Lard, Madame Fondue, Camembert…
Il n’y a pas de descriptions à rallonge ou de détails inutiles, on va droit à l’essentiel. C’est appréciable même si je dois dire que c’est parfois frustrant… J’aimerai en avoir plus (comme toujours lorsque j’aime un livre). J’ai parfois vu venir certaines choses, mais ça ne m’a pas dérangé outre mesure. 

Je le recommande vivement. A partir de 8/9 ans ça me paraît pas mal et sans limite d’âge. En effet, à presque 30 ans, je dois dire que je me suis régalée!

 

 

Il est temps pour moi d’aller attaquer sauvagement un nouveau livre… Mais je laisse la porte ouverte sur mon boudoir… N’hésitez pas à entrer. Ce n’est pas la peine de frapper… Par contre laisser une trace de votre passage, histoire que je sache que vous êtes venus et si vous avez lu ce livre ou ce qu’il vous inspire!

Lutine Sucrée

Publicités

2 Réponses to “Madame Pamplemousse – Rupert Kingfisher”

  1. au fil des pages 11 mars 2014 à 10 h 52 min #

    Ooooh rien que les couvertures me plaisent!! je note les titres 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :