Archive | octobre, 2014

Défi de novembre

31 Oct

logo-billets-defi-novembre

La mère instit imparfaite et Maman dragonne et son mini dragon ont lancé un petit défi!

Le défi de novembre qu’est ce que c’est? Et bien à partir de demain, un article par jour sur un thème défini. Les articles seront plus ou moins longs. Ils ne remplaceront pas les articles que je voulais écrire (ou que j’aurais envie d’écrire), il viendront là en complément.

 

Vous les reconnaîtrez grâce au macaron ci-dessus!

 

Aller, j’ai du boulot moi!

A demain pour un nouvel article du défi!

 

Lutine Sucrée

Le mariage d’une Lutine et d’un Mutant

31 Oct

alliances

Le 25 octobre 2014, à 11h nous nous sommes dit oui… Enfin à 11h, c’était l’heure prévue… dans la réalité on avait un peu de retard!

 

Une partie de la famille était là depuis la veille au soir. Le reste est arrivé au compte goutte de 10h à 11h.
Levée tôt, j’ai profité que la maison soit encore toute endormie pour me doucher et préparer quelques trucs qui manquaient (les livrets pour les enfants n’étaient pas imprimés et les étiquettes pour les bulles n’était pas faites du tout).

Nous nous sommes tous préparés comme nous avons pu (une salle de bain minuscule pour 12, je vous assure que c’est compliqué).

Bref, à 11h, les mariés n’étaient pas prêts. Et c’est à 11h15 que le Mutant est partie à la mairie. J’ai suivi dans les minutes d’après, accrochée au bras de mon cher papa.

La cérémonie s’est passée assez bizarrement. D’abord le maire butait sur les mots qu’il lisait. Ensuite, il s’est interrompu pour nous poser des questions, d’abord pour savoir depuis combien de temps nous vivions dans le village, savoir si on se plait ici… Puis pour savoir si on allait à l’église ou si on faisait l’échange d’alliances ici. (Chose qu’il aurait su en lisant le dossier de mariage déposé il y a plusieurs semaines).

Un échange d’alliances, un bisou et quelques signatures plus tard, nous sommes sortie sous une (petite) pluie de bulles.
Puis nous avons traversé le village à pied au son de la musique médiévale des Barbarian Pipe Band pour aller faire quelques photos au parc du village.

Nous sommes ensuite retourné au restaurant (qui se trouve vers la mairie).
Nous y sommes restés longtemps… Puis nous sommes allé chez nous, avec tous les invités. Nous avons refait quelques photos puis fait un apéritif dînatoire et tous au lit!

 

Les invités sont repartis le dimanche pour une grosse majorité et le lundi pour les autres.

 

Cette journée est passée bien trop vite à mon goût. Deux mois de préparatifs intenses, autant d’argent dépensé et on n’a à peine eu le temps de profiter.

J’avais peur de pleurer à la mairie, et en fait pas du tout. Par contre, j’ai pleuré en faisant les photos et en appelant le Mutant « mon mari » pour la première fois. Je crois que je n’ai pas vraiment réalisé durant la cérémonie…

 

Voilà, maintenant je suis Madame le Mutant… pour le meilleur et pour le pire!

 

Lutine Sucrée

Enterrement de vie de jeune fille

30 Oct

Je ne sais pas si on peut vraiment appeler ça comme ça… C’était un week-end entre filles avec ma maman et mes soeurs, à Paris, sans homme et sans enfants…

Le voyage en train fut assez épique.
Je suis partie de la gare vers chez moi à 18h51. Je suis ensuite arrivée à Clermont-Ferrand où j’avais une dizaine de minutes pour prendre ma correspondance qui m’emmènerait jusque chez ma maman… Et devinez quoi? Oui, c’est ça! Je l’ai loupé!
J’ai donc dû attendre le prochain train qui partait 1h après.
Une fois installée dans le train, j’ai cru que tout irait bien! Que nenni!
Tout a plutôt bien commencé pourtant. Un beau mec qui monte à la gare d’après. Tout a foutu le camp quand il s’est mis à faire un trafic douteux avec un pauvre type… Puis à l’arrêt suivant, le contrôleur nous annonce qu’un train est en panne sur notre voie et que nous devons donc rester en gare pour une durée indéterminée.
Nous n’aurons aucune nouvelle durant toute la longue attente. Certains passagers partiront (dont le beau jeune homme), d’autres râleront, d’autres encore prendront leur mal en patience…
Pas très loin de moi, des dindes se marrer en se moquant des gens qui se jettent sous les trains pour se suicider. Ces dindes avaient l’âge de ma mère… comme quoi la connerie n’est pas l’apanage des jeunes.

Nous partirons de la gare 1h après.

 

Je suis arrivée chez mes parents. Nous avons mangé, fait la valise de ma maman puis nous sommes allés nous coucher.
Après 4h de sommeil, il fût l’heure de se lever pour aller chez ma soeur afin d’aller enfin prendre le train qui nous conduirait à Paris.

Ce trajet là fût sans encombre.

Après avoir fait quelques courses avec ma plus jeune soeur (le magasin Mark & Spencer est le mal incarné), nous avons mangé puis nous sommes parties visiter Paris.

 

Nous avons fait le tour de quelques passages couverts (Colbert, Vivienne, Jouffroy, Verdeau), vu la boutique Louboutin, la boutique de Jean Paul Gautier. Nous sommes ensuite passez boulevard Haussmann voir les galeries Lafayette et le printemps.
passagegautier

Un petit tour à Pigalle à la nuit tombée. Et finalement les Champs Elysées, où nous avons été voir une exposition d’art contemporain.
moulin_rougearc_triomphe

 

Ensuite, nous sommes rentrées chez ma soeur où nous avons fait une soirée pyjama. Au menu: blinis et préparation au thon, tomates cerises, feuilleté emmental, noix de cajou, dragibus, crocodile haribo et cupcakes (vanille, framboise et chocolat). Le tout arrosé de Clairette de Die. Et tout ça en regardant une comédie romantique bien sûr.
soirée_pyjama27robes

 

Après une courte nuit, nous avons fait un bon petit déjeuner (pancakes, scones, cupcakes) puis direction Montmartre. Nous avons visité le Sacré coeur puis flâner dans le quartier (et dans les boutiques souvenirs).
sacré_coeur

Puis ce fût l’heure de courir à la gare pour ne pas louper notre train… Nous sommes entrées dedans 2 minutes à peine avant le départ…

 

Ce fût un agréable week end. Il fût bien trop court.
D’ailleurs, ça se fait les anniversaires d’enterrements de vie de jeune fille? Parce que je me referais bien ça chaque année moi!

 

Lutine Sucrée

Book Quest Challenge: événement Halloween 2014

30 Oct

Book Quest Challenge logo

parchemin_avatar

Lucie était tranquillement en train de se préparer pour la soirée. Au programme,séance de spiritisme en plein milieu d’un cimetière… Lucie n’avait pas vraiment eu son mot à dire. Ses amis avaient déjà tout programmé quand elle avait été mis(e) au courant de l’existence même d’une soirée pour Halloween. La perspective de ce genre d’expérience ne l’enchantait pas vraiment. Elle était plutôt du genre superstitieux/superstitieuse et un bon film d’horreur avec bonbons à volonté lui aurait amplement suffit pour estimer avoir passé une très bonne soirée.

           Elle avait opté pour une tenue simple : jean et T-shirt noirs, baskets et veste rouge sang. Elle avait également mis un bracelet orange pour parfaire sa tenue. Pas de déguisement cette année. Quelque chose de simple et de confortable serait beaucoup plus pratique si jamais il lui fallait prendre ses jambes à son cou.

Lucie prit la route au volant de sa voiture. Il n’était que 18h mais les rues étaient déjà pleines de petits groupes d’enfants déguisés et visiblement impatients de remplir leurs sacs ou leurs seaux de bonbons ou autres sucreries. Certains déguisements étaient vraiment réussis, comme celui de ce zombie qui s’était jeté sur la voiture de Lucie alors qu’elle attendait qu’un feu passe au vert. Son maquillage était tellement réussi qu’on aurait vraiment dit que sa peau partait en lambeaux.

La jeune femme se gara à l’entrée du cimetière. Elle prit une grande inspiration, redoutant ce qui allait se passer au cours de la soirée. Elle sortit de sa voiture et se dirigea vers le centre du cimetière. De loin, elle pouvait déjà apercevoir ses amis qui l’attendaient.

– Toujours la dernière hein Lucie !lui cria Cal à son arrivée.

– Que veux-tu, j’aime me faire désirer, répondit Lucie du tac au tac.

– Bon, et si on commençait, proposa Maëra en sortant des bouteilles de derrière une tombe. Je sens que cette soirée va être démentielle !

Le groupe d’amis commença à boire un peu en attendant que la nuit tombe. Il ne restait plus grand-chose dans les bouteilles une fois le moment de s’asseoir autour de la tablette de Ouija venu. Tout le monde était rassemblé, assis en tailleur, pour faire un cercle autour des éléments apportés en vue de l’expérience : bougies allumées et tablette de Ouija. Peu de choses mais n’ayant jamais fait ça, le groupe d’amis avait choisi le plus simple.

– Alors, qui voulez-vous invoquer ? demanda Maëra.

[Quête n°1 : Esprit es-tu là ?

Objectif : lire un livre avec une créature rappelant Halloween

Récompense : ?]

Livre choisi:
untitled

***

[Quête facultative
Objectif : Écris ta propre suite
Récompense : ?]

Native – Gala de Spax

21 Oct

Il y a peu je me suis inscrite à la masse chronique organisée par le service presse des éditions Sharon Kena (page facebook, ici) que je remercie grandemant pour cette découverte. Le principe? Bête comme chou: on me donne un livre (le premier tome de Native en format numérique pour l’occasion), je le lis et je vous en parles!

Je l’ai reçu, je l’ai lu… Maintenant je vous en parles!

native

Date de parution: juin 2012

Nombre de pages: 344

Quatrième de couverture: 
Louna, une belle trentenaire un brin prétentieuse et caractérielle, mène une vie paisible jusqu’au jour où son père lui apprend qu’elle n’est pas une simple humaine. Elle a une particularité singulière et doit vivre avec, mais cette différence l’oblige à suivre un chemin qu’elle n’avait pas prévu d’emprunter, … l’amour. A travers sa quête, Louna fait la connaissance de nouvelles espèces et traverse l’univers pour découvrir qui elle est vraiment.

Mon avis:
J’ai eu du mal à accrocher au début. J’avais l’impression d’être embarqué dans une histoire à la Twilight et ça ne m’enchantais guère…

Et au fil de ma lecture, j’ai bien vu qu’il n’en était rien. Les personnages sont attachants. J’adore le duo Louna/Arakel. Ils ont tous les deux un caractère bien pourri et il y a souvent de l’orage entre eux.

L’univers crée par l’auteur est vraiment génial. J’ai adoré le palais en Irak, le Sinaï… tout! Les personnages: humains, natifs, calomniateur, le créateur…

Par contre à la longue, Louna m’a un peu fatigué. Elle s’emporte souvent pour rien et en fait toujours à sa tête. C’est parfois un peu lassant.
Quant à Arakel, il s’emporte aussi un facilement et est parfois trop dans l’extrême.

Même si la fin était un peu prévisible je l’ai beaucoup aimée. J’ai envie de lire la suite mais d’un autre côté j’ai peur d’être déçue parce que cette histoire avec cette fin me convient. A voir quoi…

 

Je vais de ce pas attaquer une nouvelle lecture. Mais je laisse la porte ouverte sur mon boudoir… N’hésitez pas à entrer. Ce n’est pas la peine de frapper… Par contre laisser une trace de votre passage, histoire que je sache que vous êtes venus. Et dites moi ce que cet article/ce livre vous inspirent!

Lutine Sucrée

J-15

10 Oct

alliances

Les bans ont été publiés hier. Dans 15 jours, je serais en train d’enfiler ma jolie robe (enfin si maman arrive à la finir à temps). Depuis le 25 août, je ne pense qu’à l’organisation de ce mariage. Depuis, le 25 août, j’ai envie de vous parler des préparatifs: la déco de table, ma recherche de cape, nos vêtements, le menus… tout! MAIS je ne peux pas partager ça avec vous parce que mes deux sœurs lisent le blog. Certes l’une d’elle est ma témoin et sait presque tout. Mais l’autre ne sait rien et j’aimerais bien qu’elle le découvre le jour J. Du coup, vous êtes puni(e)s! Du coup, vous allez en bouffer du mariage mais après le 25 ^^

A J-15, on en est où?

Le marié a sa tenue complète (on attend le manteau pour aujourd’hui ou demain).
La Chipie a sa tenue complète (il manque juste la ceinture qu’il faut que je fasse).
La robe de la Pipelette devrait arriver bientôt (croisez les doigts!).
Si ma robe n’est pas finie, j’ai tout le reste.

Les alliances et la boite à alliances sont là.
La déco de table et les dragées aussi.
Les menus sont imprimés.
Les livrets enfants sont dans l’ordinateur et attendent d’être imprimés.
Les marques places vont être fait ce matin. Le plan de table est bouclé.

Bref! Tout est prêt. Il ne reste que quelques petites choses à fignoler.

Maintenant, il ne me reste qu’à stresser pour le jour J…
Jusqu’à présent, j’étais à fond dans l’organisation et je n’y pensais pas vraiment… Mais depuis quelques jours, c’est autre chose. Dans 15 jours, je serait Madame Le Mutant… Dans 15 jours je vais dire oui à l’homme que j’aime depuis plus de 11 ans…Je suis stressée mais j’ai hâte!

Demain je vais essayer ma robe de mariée pour la dernière fois avant le jour J!

Le 18 je pars à Paris pour « enterrer ma vie de jeune fille ».

Le 25 je me marie.

 

Finalement, on aura réussi a organiser un mariage en deux mois. Et je peux vous dire que je suis contente de nous!

 

Et vous, vous en étiez où à 15 jours de votre mariage? ET votre niveau de stress?

 

Lutine Sucrée

T’es fou?

3 Oct

Récemment, quelqu’un a écrit sur internet « mon doc veut que j’aille voir un psy! Je suis pas folle! »… Et lire ça m’a fait bondir de ma chaise!

Depuis quand aller voir un psy est-il signe de folie? Parce que dans ce cas là je vis avec un fou depuis quelques années maintenant, et ce sans m’en rendre compte…

Aller voir un psy ne fait pas nécessairement de vous un fou…

Il faut avoir du courage pour aller voir un psy, pour affronter ses problèmes.

Le Mutant va voir, plus ou moins régulièrement, une psychiatre pour traiter sa dépression. Tous les rendez vous se passe même dans l’enceinte d’un hôpital psychiatrique! Voui, rien que ça! Pourtant, je vous assure que le Mutant est aussi sain d’esprit que moi.

Et ça m’énerve que l’on associe toujours les psy à la folie! Certes, ils soignent parfois des cas de maladies mentales assez corsées, mais pas toujours!

 

Le Mutant va donc voir la psy environ une fois par mois depuis un an. Il prend des médicaments. Il ressort toujours bien mieux de ces consultations. Elle l’écoute, lui donne des conseils pour aller mieux et pour pouvoir petit à petit se passer des médicaments.
Prendre la décision de retourner la voir a été une décision difficile. Je lui ai dit plusieurs fois mais il a fallu que l’idée fasse son chemin et qu’il prenne lui même la décision.

Depuis, il va mieux, même si ce n’est pas facile tous les jours!

Mais je le répète: IL N’EST PAS FOU!

C’est blessant, pour moi, d’entendre ce genre de cliché à deux francs six sous… Tu vas voir un psy donc tu es fou. A ce compte là je peux vous en sortir d’autres clichés comme ça: tu es gros donc tu t’empiffre toute la journée, tu as plus de deux enfants donc tu veux vivre des allocations familiales, …

Bref! Allez voir un psy si vous en avez besoin. Gardez le pour vous si vous ne voulez pas en parler. Dites le si vous en ressentez le besoin. Mais par pitié, arrêtez vos préjugés…

 

Lutine Sucrée

Le Silence

1 Oct

Le silence, quand on est maman est assez rare et très recherché. Pourtant, il a selon le contexte plusieurs significations…

Quand mes deux filles sont réveillées et que d’un coup le silence se fait, je deviens vite soupçonneuse… En effet, quand on est maman, le silence est synonyme de bêtise en cours. Pourtant, parfois, il n’y a aucune bêtise de commise et on retrouve juste deux petites filles en train de feuilleter un livre tranquillement, en train de caresser le chat ou jouant tout simplement.

Quand je me dispute avec le Mutant et que celui-ci ne me répond plus et préfère attendre que je me calme/ne rien dire pour ne pas faire empirer les choses/se taire pour se calmer alors là, ça me met dans une rage folle! Je ne supporte pas ce genre de silence!

Quand je suis seule, que les filles dorment et que le Mutant est à l’aïkido, le silence est parfois pesant. Je n’aime pas ce silence qui envahi ma grande maison. Je finis par sursauter au moindre bruit.

Quand une amie brille par son silence plutôt que de me dire ce qu’elle a sur le coeur, ça me fait mal. Parce que dans ces cas là il n’y a rien de pire que le silence.

Par contre, quand les filles hurlent de bon matin, ou qu’elles font une crise parce qu’elles sont fatiguées mais qu’elles refusent de dormir, je donnerais tout pour avoir un peu de silence.

Quand ma grande ne fait que parler ne me laissant pas le loisir de placer une seule parole, je rêve de silence.

Quand j’arrive à prendre un livre et que les gens choisissent ce moment là pour me parler, je voudrais du silence.

Quand je suis au téléphone et que j’essaye d’avoir une discussion et qu’on vient ma parler/me demander à boire/me crier dans les oreilles, je désire du silence.

 

Finalement, le silence n’est jamais là où il devrait!

 

Lutine Sucrée