Love Letters to the Dead – Ava Dellaira

18 Fév

love_letters_to_the_dead

date de parution: avril 2014
nombre de pages: 327

quatrième de couverture/résumé:
 » Je sais que May est morte. Je veux dire, j’en suis consciente mais j’ai l’impression que c’est pas pour de vrai. Qu’elle est toujours là, avec moi. Qu’une nuit, elle rentrera par la fenêtre après avoir fait le mur et me racontera ses aventures. Peut-être que si j’arrive à lui ressembler plus, je saurai mieux vivre sans elle.  » À son arrivée au lycée, Laurel a comme premier devoir de rédiger une lettre pour un mort. Elle décide d’écrire à Kurt Cobain, et c’est ainsi que débute une année de correspondance à sens unique avec des acteurs, musiciens et poètes disparus, qui ont tous joué un rôle important dans la vie de la jeune fille. Au travers de ses lettres, elle dresse son propre portrait de lycéenne, celui de ses nouveaux amis, de son premier amour… Et révèle, surtout, comment elle parvient à surmonter la mort de sa sœur. Mais pour faire son deuil, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente et faire face à ce qui s’est réellement passé la nuit où May est décédée.

Mon avis:
A la base, je devais lire ce livre l’été dernier, en lecture commune avec mes copines Missa et Steph… Je ne l’ai pas fait… (Ouh la vilaine!) et je regrette de ne pas avoir lu ce livre avant!

Ce livre, ces lettres à ces morts célèbres m’ont complètement retournée. L’histoire de Laurel n’est pas l’histoire d’une lycéenne américaine lambda! En effet, toute l’histoire part d’un drame: la mort de May, la sœur aînée de Laurel. A travers, ces lettres on découvre la vie de la jeune fille au moment de son entrée au lycée, mais aussi son passé, sa première histoire d’amour… On voit comment elle fait fasse au décès de sa sœur adorée.

J’ai adoré ce livre. Je me suis attachée à Laurel et aux autres personnages. J’ai d’ailleurs été frustrée de ne pas en savoir plus. J’aurais voulu que ce livre ne finisse jamais.

Il y a une histoire d’amour, mais on est loin du sentimentalisme cul-cul la praline de certains bouquins. D’ailleurs l’histoire n’en parait que plus réelle.
J’ai eu les larmes aux yeux plusieurs fois (et ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé!).

Quant à l’héroïne, elle n’est pas posée en victime. On ne s’apitoie pas sur son sort. On la suit dans ce « voyage ». J’ai eu parfois envie de la prendre dans mes bras pour la soulager ou de la secouer pour qu’elle se rende compte de ce qu’elle faisait…

Ce livre est un hymne à la vie et à l’amour.

 

(Re)Lisez le vite!

 

L’avez vous lu?
Lutine Sucrée

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :