Archive | Coup de gueule RSS feed for this section

T’es fou?

3 Oct

Récemment, quelqu’un a écrit sur internet « mon doc veut que j’aille voir un psy! Je suis pas folle! »… Et lire ça m’a fait bondir de ma chaise!

Depuis quand aller voir un psy est-il signe de folie? Parce que dans ce cas là je vis avec un fou depuis quelques années maintenant, et ce sans m’en rendre compte…

Aller voir un psy ne fait pas nécessairement de vous un fou…

Il faut avoir du courage pour aller voir un psy, pour affronter ses problèmes.

Le Mutant va voir, plus ou moins régulièrement, une psychiatre pour traiter sa dépression. Tous les rendez vous se passe même dans l’enceinte d’un hôpital psychiatrique! Voui, rien que ça! Pourtant, je vous assure que le Mutant est aussi sain d’esprit que moi.

Et ça m’énerve que l’on associe toujours les psy à la folie! Certes, ils soignent parfois des cas de maladies mentales assez corsées, mais pas toujours!

 

Le Mutant va donc voir la psy environ une fois par mois depuis un an. Il prend des médicaments. Il ressort toujours bien mieux de ces consultations. Elle l’écoute, lui donne des conseils pour aller mieux et pour pouvoir petit à petit se passer des médicaments.
Prendre la décision de retourner la voir a été une décision difficile. Je lui ai dit plusieurs fois mais il a fallu que l’idée fasse son chemin et qu’il prenne lui même la décision.

Depuis, il va mieux, même si ce n’est pas facile tous les jours!

Mais je le répète: IL N’EST PAS FOU!

C’est blessant, pour moi, d’entendre ce genre de cliché à deux francs six sous… Tu vas voir un psy donc tu es fou. A ce compte là je peux vous en sortir d’autres clichés comme ça: tu es gros donc tu t’empiffre toute la journée, tu as plus de deux enfants donc tu veux vivre des allocations familiales, …

Bref! Allez voir un psy si vous en avez besoin. Gardez le pour vous si vous ne voulez pas en parler. Dites le si vous en ressentez le besoin. Mais par pitié, arrêtez vos préjugés…

 

Lutine Sucrée

Publicités

Trier les déchets? Et puis quoi encore!

13 Jan

Sans être complètement écolos dingos, à la maison nous faisons très attention à l’écologie…

Nous utilisons de plus en plus de produits ménagers écologiques (lessives, liquide vaisselles, tablettes pour le lave vaisselle…).
Nous utilisons des couches lavables et des couches écologiques pour la Chipie.
Nous avons acheter un bac à compost (qu’il faudra qu’on installe d’ailleurs).
Nous trions nos déchets…

sigle-recyclage-300x300

C’est de ça que je voulais vous parler aujourd’hui!

En effet, pour nous c’est devenu une (bonne) habitude et nous la donnons à notre fille qui demande systématiquement « je mets dans quelle poubelle ça? ».

Nous avons en effet la poubelle à ordures ménagères, la poubelle à tri (carton, brique de lait, bouteilles…) et la caisse à verres (et bientôt donc le bac à compost).

Nous avons la chance de n’avoir que le verre à porter au bac à tri, pour le reste le sictom passe une fois par semaine pour les ordures ménagères et une fois toutes les deux semaines pour le tri…
Ceci dit, si nous devions tout porter aux bacs à tri, ce serait l’occasion d’une balade hebdomadaire…

Nous ne faisons rien d’extraordinaire et heureusement plein de gens font de même!

Malheureusement, il y a aussi des gens qui ne trie pas (alors qu’au final ça ne prend pas beaucoup plus de temps).

Dernièrement, nous sommes allés deux jours chez l’une de mes sœurs. Alors que je l’aidais à faire à manger, je me suis retrouvée avec une brique de lait vide. Je lui ai naïvement demandé où était sa poubelle à tri. Elle m’a répondu: « On trie pas nous! On paye déjà assez cher pour les poubelles, on va pas trier en plus! »

Je suis restée un peu sur le c**!

Ben certes on paye pour que quelqu’un vienne enlever nos poubelles devant chez nous! Mais justement, il faut bien les payer ces gens non? Il faut bien payer pour que le camion passe, pour qu’ils vident nos poubelles et qu’on s’occupe de nos déchets, non?

Elle préférerait quoi? Que chacun mette ces poubelles où bon lui semble? Qu’on doive emmener nous même nos déchets à la déchetterie?
Il y a fort à parier que là aussi elle râlerait, trouverait un truc à redire…

Ça me gonfle un peu qu’elle considère l’enlèvement des déchets comme un dû et non comme un service!

 

Sur ce, je vous laisse, des recherches à faire pour mon prochain « le saviez-vous? »! Mais je laisse la porte ouverte sur mon boudoir… N’hésitez pas à entrer. Ce n’est pas la peine de frapper… Par contre laisser une trace de votre passage, histoire que je sache que vous êtes venus et dites moi si vous triez vos déchets et pourquoi?

Lutine Sucrée

Mon travail? Mère au foyer

9 Jan

Je suis mère au foyer depuis bientôt 5 ans… par choix!
Je ne voulais pas faire d’enfants pour les faire garder. Je ne concevais pas de ne pas rester avec eux. Attention, je n’ai rien contre les femmes qui travaillent! C’est juste MA vision de MA maternité.

J’ai la chance de pouvoir le faire, même si avec un salaire c’est parfois compliqué. Et j’espère pouvoir continuer à le faire!

J’aime être à la maison avec mes filles.
J’aime m’occuper d’elles.
J’aime ne rien louper.
J’aime pouvoir être là dès qu’elles ont besoin.

Bien sûr ce n’est pas facile tous les jours… Parce que je ne vois pas grand monde (enfin depuis que la grande va à l’école je vois d’autres mamans quand même). Parce que je dépend un peu trop du Mutant (même si en soit ça ne me dérange pas plus que ça).

Par contre, il y a une chose qui me met hors de moi: c’est qu’on me dise que je ne travaille pas! C’est faux! Alors oui je ne suis pas rémunérée pour les travail que je fournis! Mais je ne fais pas RIEN!

Être mère au foyer, c’est un travail à plein temps (bon avec quelques pauses dans la journée et heureusement)… Qu’est ce que je fais de ma journée?

Je fais le ménage.
Je fais les repas.
Je m’occupe du linge (laver, étendre, plier et ranger… Non je ne repasse pas!)
Je range les jouets qui traînent.
Je m’occupe des papiers.

Il y a aussi des moments plus cool:

Je m’occupe de la Chipie. (couches, tétées, je joue avec)
Je m’occupe de la Pipelette (aller à l’école, jouer avec elle)
Je blog (seulement le matin).

 

Je compte être mère au foyer encore un long moment (sauf si on m’en empêche). Je songe à travailler de chez moi pour arrondir un peu les fins de moi… Mais pour le moment, la Chipie est trop après moi tout le temps pour que je puisse bosser efficacement. Mais j’y réfléchis sérieusement!

Quant à travailler en dehors de chez moi, hors de question! Travailler hors de chez moi voudrais dire: acheter une deuxième voitures, en payer l’assurance et le carburant, payer une nounou, payer la cantine… et il me resterait quoi à la fin du mois? Et puis je serais malheureuse de ne plus autant voir mes filles…

Je ne fais de mal à personne en étant mère au foyer et j’aimerais vraiment qu’on me foute la paix et qu’on me laisse faire ce que j’aime faire!

Je vous laisse, j’ai « endormissage » de bébé là! Mais je laisse la porte ouverte sur mon boudoir… N’hésitez pas à entrer. Ce n’est pas la peine de frapper… Par contre laisser une trace de votre passage, histoire que je sache que vous êtes venus et ce que vous faites dans la vie!

Lutine Sucrée

Esprit de Noël et traditions à la maison

13 Déc

L’Esprit de Noël, la Magie de Noël… c’est assez compliqué à définir parce qu’assez différent pour chacun…

J’ai toujours aimé Noël. Quand j’étais gamine c’était pour les cadeaux (on ne va pas se mentir) puis en grandissant, j’ai commencé à aimer cette fête pour d’autres raisons.

Chez moi, nous faisions le réveillon de Noël en comité restreint (mais parents et mes soeurs). Puis le 25, toute la famille débarquait à la maison: mes grands-parents, mes oncles et tantes, mes cousins. Et ils restaient jusqu’au 26 à midi. On rigolait, on dansait, on jouait, on se couchait tard…

Avec maman, nous préparions les repas dès le 24 au matin, la musique à fond et dans un joyeux bordel. Maman pestait que tout ne serait pas prêt à temps (et tout était toujours prêt au bon moment). Ma plus jeune soeur et moi chantions à tue tête (Renaud en général, nous cuisinons toujours en écoutant Renaud ou M).
Le 25, nous décorions la table. J’étais chargée de préparer les menus, un pour chacun pour garder un souvenirs du repas… Nous mettions des chocolats dans des petits pots individuels marqués aux prénoms des convives (chaque années un trucs différents: pot en zinc, pot en terre, panier en bois, sac en tissus…). Puis nous nous changions pour accueillir nos invités.

Depuis l’an dernier, nous faisons le réveillon chez nous le Mutant, les filles et moi. Nous n’allons chez mes parents que le 25. L’an dernier, quand nous avons décidé ça, ça m’a fait drôlement bizarre. Et puis finalement, nous nous amusons tout autant (peut être même plus).
Le 24, nous allons préparer des sablés et des oreillettes peut être. Nous allons écouter des chants de Noël. Nous allons regarder des DVD de Noël. Le soir après le repas, nous regarderons un DVD acheté exprès pour l’occasion (Mission Noël). Puis nous mettrons des sablés et un verre de lait au pied du sapin pour le Père Noël, nos chaussons pas loin et nous irons dormir…

 

Depuis quelques années, même si je suis très enthousiaste à l’idée que Noël approche. Même si j’adore toujours autant l’odeur du sapin à la maison, les illuminations dans les rues. Même si je ne me lasse pas de regarder les DVD de Noël avec la Pipelette (ou sans elle)… J’appréhende l’arrivée de Noël.
Parce que c’est moins joyeux qu’avant. Parce que mon oncle et mes cousins ne viennent plus. Parce que maman râle tout le long du mois de décembre qu’elle n’a pas envie d’être à Noël, qu’elle n’a pas envie de faire les cadeaux, que tout ça la gonfle. Parce que ma famille a perdu l’esprit de Noël. Parce que cette année, mes parents et l’une de mes soeurs se réjouissent que mon oncle et ma tante soient seuls à Noël. Parce qu’ils oublient que Noël ce n’est pas que les cadeaux et le repas. Parce que souvent c’est une course à qui aura fait le cadeau le plus cher.

Certes, tout au long de l’année nous avons eu des différents mais justement Noël c’est aussi le pardon, non? Personnellement, j’ai eu des différents avec certaines personnes qui seront autour de la table, mais ça ne m’empêche pas d’être contente de les voir. Parce que les différents sont passés, parce que les différents font parties de la vie, parce que c’est ma famille et qu’on fond ils ne sont pas si affreux…  Et puis Noël c’est la famille, c’est le partage, c’est… tellement de jolies choses. Leur attitude me gâche une partie de ma joie…

L’an prochain, pour la première fois je ne fêterais pas Noël avec eux mais avec ma belle maman, mon beau frère, sa femme et leurs enfants. Je suis sûre que ma belle mère appréciera à sa juste valeur le fait d’avoir ses 4 petits enfants autour d’elle…

 

 

En attendant, je m’en vais préparer le menu pour cette année… Mais je laisse la porte ouverte sur mon boudoir… N’hésitez pas à entrer. Ce n’est pas la peine de frapper… Par contre laisser une trace de votre passage, histoire que je sache que vous êtes venus et n’hésitez pas à me dire comment vous fêtez Noël…

Lutine Sucrée

Être handicapé ce n’est pas contagieux!

5 Déc

Aujourd’hui, je suis en mode « Lutine pas contente »!

Dimanche, nous avons fêté les 25 ans de ma petite soeur (ça nous rajeunit pas comme disent les vieux!). Pour l’occasion, elle avait invité sa belle famille. L’un des frères de son chéri est handicapé. Il a du mal à parler (personnellement, je ne le comprend pas, mais il faut dire que je le voyais pour la première fois), il est normalement en fauteuil roulant mais il arrive plus ou moins à se traîner avec l’aide de son père et de sa mère, il ne peut ni manger ni boire sans aide.

La Pipelette a eu un peu peur en le voyant, mais ne s’est pas moqué de lui. Nous lui avons expliqué et au fil de la journée, elle a assimilé la chose, si bien que quand nous sommes partis, elle a été d’elle même lui faire une bise.

Par contre, la réaction de certains invités m’a profondément choquée…

Quand il est arrivé, j’étais en train de discuter à l’autre bout de la pièce avec mon oncle et sa femme, une grand tante et ma grand mère. En le voyant, mon oncle m’a fait un sourire mi compatissant mi dégoûté…
Une fois qu’il a été installé sur une chaise, je suis allée lui dire bonjour et me présenter. Les autres ne se sont pas déplacés. Ni à ce moment là, ni après. Et ils ne lui ont pas dit au revoir non plus. Ils ont aussi pris soin de se mettre à l’autre bout de la grande tablée…
Je vous avoue, qu’à la base il s’était installé en face de moi. J’étais mal à l’aise.. Pas à cause de son handicap mais plutôt parce que je ne le comprenais pas et que ça m’embêtait vachement du coup. Finalement il a mangé presque en face de moi, a participé aux conversations et faisait de grand sourire à la Chipie.

Ma soeur m’avait dit qu’il fallait agir avec lui normalement. Nous nous sommes efforcé de le faire, mais ne le comprenant pas toujours c’était compliqué. Mon oncle et les trois autres, eux, ont fait comme s’il n’existait pas… Je trouve ça juste affreux! Je trouve ça méchant pour lui mais aussi pour ses parents et ses frères.

Non seulement il n’a pas choisi d’être comme ça (en plus il a toute sa tête donc il se rend vraiment compte de son état et surtout de tout ce qu’il ne peut pas faire), mais en plus il n’est pas contagieux! Ce n’est pas la lèpre ou je ne sais quoi! Il est « juste » handicapé. Il mange comme nous, boit comme nous (pour l’avoir eu pas loin de moi, je vous assure qu’il n’a pas laissé sa part de vin ni sa part de raclette), rigole comme nous (il a d’ailleurs beaucoup d’humour)…

Je ne leur demandais pas d’être après lui tout le long de la journée, ni de discuter avec lui pendant des heures… Juste qu’ils ne fassent pas comme s’il n’existait pas. Juste qu’il lui dise bonjour.

C’est malheureux, mais ils ont fait plus de cas du lapin nain…

 

J’ai été vraiment attristée par cette réaction. Lui et sa famille n’ont rien laissé paraître, mais c’est triste, affligeant, dégoûtant, débile même d’avoir ce genre de réaction… Heureusement pour eux, personne ne les traite comme ça! Ce serait peut être une bonne leçon de leur faire la même chose, non?

 

 

Il est temps pour moi d’arrêter de me prendre la tête sur ce genre de personne… Mais je laisse la porte ouverte sur mon boudoir… N’hésitez pas à entrer. Ce n’est pas la peine de frapper… Par contre laisser une trace de votre passage, histoire que je sache que vous êtes venus et ce que vous pensez de tout ça!

Lutine Sucrée

Typologie des racistes

18 Nov

J’ai pu remarquer en discutant avec des gens (que ce soit de la famille ou des connaissances) ou en regardant des reportages par exemple, qu’il y a plusieurs sortes de racistes…
Les catégories que je m’apprête à vous « présenter » sont le fruits de MON expérience et n’ont aucune valeur scientifique ou journalistique ou que sais-je encore…

1) Le raciste auto-proclamé et fier de lui.
Il n’aime pas les étranger et le fait savoir. Il passe son temps à parler des « arabes », des « manouches », des « nègres », des « jaunes »…
Il n’hésite pas à dire ce qu’il pense et n’a pas honte de proférer des injures à leur encontre.

2)Le raciste qui se cache.
Il vote FN mais ne s’en vante pas. Il n’aime pas les étrangers ou ceux qui ont une couleurs de peau différente de la sienne mais il n’en parle pas vraiment ouvertement… Peut être qu’au fond de lui, il sait que ce n’est pas bien et qu’il en a un peu honte…

3)Le raciste qui n’aime personne.
Alors lui… Non seulement il n’aime pas les « arabes », les « jaunes », les « noirs », les « manouches »… mais il a aussi quelques choses contre les vieux (ils font leur courses en même temps que lui, ne roulent pas assez vite…), les jeunes (malpolis, fainéants), les enfants (braillards, chiants), les femmes (bonnes qu’à faire le ménage et encore), les homos, les gros…
Alors quand vous êtes une femme, plus jeune que lui et qui en plus est ronde (j’ose rajouter mère au foyer en plus de tout le reste), vous avez le combo gagnant et vous en prenez plein la tronche (sous couvert de l’humour)…
A ces yeux personnes n’est bien à par lui sans doute…

4)Le faux raciste.
Alors lui je le connais bien… Il va dire qu’il vote extrême droite juste pour faire bondir ses interlocuteurs. Il va dire des méchancetés gratuites sur une personne de couleur qu’il va voir à la télé pour les mêmes raisons.
Il refusera de manger de la nourriture chinoise, parce qu’on est en France ici… mais le jour où on l’invite dans un resto chinois, il ne se fera pas prier pour finir son (ou ses) assiettes…
Il va dire à sa fille « t’as pas intérêt à me ramener un arabe/un noir à la maison! » rien que pour l’énerver… Je lui ai ramener un Mutant, bizarrement il ne l’a pas ouvert!
Il aime faire croire qu’il est raciste, pour créer la polémique, pour énerver les gens, pour créer des engueulade, pour provoquer…

5)Le raciste qui ne l’est pas.
Vous savez le « je ne suis pas raciste mais… »! Il n’est pas raciste mais quand même un peu sur les bords. Parce qu’il faut bien le dire tous ces étrangers hein… ils volent le travail des français/profitent de la caf/nous volent…

6)Le raciste de droit mais qui en fait ne l’ai pas vraiment.
Mon grand-père avait fait la guerre d’Algérie. Du coup, les arabes il ne les aimaient pas (pas seulement les algériens, tous!)
Tout le monde pouvait plus ou moins le comprendre…
Mais si on creusait un peu:
Ils n’aimaient pas les arabes sauf Ahmed son coiffeur parce qu’il était gentil Ahmed et puis c’était un bon coiffeur..
Et puis Brahim, il était bien gentil et bien serviable ce garçon là. Un vrai ange. Pourtant, il avait pas une vie facile hein…
Il n’aimait pas les arabes sauf ceux qu’il connaissait…
Il n’aimait pas les arabes parce que pour lui après avoir fait la guerre d’Algérie c’était « normal » de ne pas les aimer.
Il y avait les gentils qu’on connait et les autres…

 

Personnellement, je ne suis pas raciste mais… je n’aime pas les cons! Qu’ils soient petits, gros, blancs, noirs, jaunes ou même verts… je ne les supporte pas! Tout comme les voleurs, les arnaqueurs et menteurs. Pourtant je vis avec (enfin pas dans la même maison hein), j’en côtoie même. Et je n’en fait pas tout un drame! En plus, vous voulez un scoop? Des profiteurs et des voleurs, il y en a plein qui sont blancs et français… incroyable, non?

On peut avoir peur de ce que l’on ne connait pas. C’est presque normal même. Mais, à mon sens, on s’enrichit au contact de l’autre, au contact de sa culture et de ses coutumes. Pour connaitre les gens, il faut se mélanger et prendre du temps! Il est bien plus facile d’accabler les autres de tous les maux, ça demande moins d’investissement et ça laisse plus de temps pour regarder les Ch’tis à Ibiza…

 

Sur ce, je m’en vais regarder Toy Story avec ma fille… dedans, il y a un ranger de l’espace, un cowboy, un ours rose, des ptits bonhommes verts… Mais je laisse la porte ouverte sur mon boudoir… N’hésitez pas à entrer. Ce n’est pas la peine de frapper… Par contre laisser une trace de votre passage, histoire que je sache que vous êtes venus et ce que tout ça vous inspire!

Lutine Sucrée

Derrière mon écran…

12 Nov

qu’est ce que j’y suis bien. Je peux faire plein de choses que je ne ferais sans doute pas dans ma vie réelle… Mais nous sommes tous comme ça non?

Dans mon cas, je dirais que ça me permet d’être moins timide… encore que, j’ai du mal à aller vers les gens même via le net. Toujours peur de tout, de tous et d’embêter. Mais ce n’est pas la question…

Derrière mon écran, je suis la même que dans la vie mais en un peu moins timide donc!

derrière mon écran, j’aime papoter avec les gens!

Derrière mon écran, j’aime lire des blogs. Et ceux que je n’aime pas, ben je ne les lis pas…

Derrière mon écran , je suis aussi gentille que dans la vie de tous les jours.

Derrière mon écran, je suis râleuse comme je le suis toujours.

Derrière mon écran, je suis parfois (souvent/tout le temps) trop gentille.

Bref, je suis la même ici que dans ma vie réelle. (même si je ne considère pas mon blog et facebook et tout ce qui est « virtuel » comme étant exclu de la vie réelle mais c’est un autre débat).

Aussi, quand je vois des gens qui s’en prennent à d’autres violemment, qui jugent sans vraiment connaître (parce qu’après tout on ne montre que ce que l’on veut sur nos blog et dans nos « monde virtuel »).

Derrière leurs écrans, elles se croient toutes puissantes.

Derrière leurs écrans, elles ont le pouvoir de faire du mal sans que l’on sache d’où ça vient.

Derrière leurs écrans, elles savent mieux, elles comprennent tout et s’appuient sur tout un tas de choses pour te coller dans les dents qu’elles connaissent ta vie par coeur.

Derrière leurs écrans, elles deviennent venimeuses.

Et là, je me demande, sont elles comme ça dans leurs vies de tous les jours? Se sentent elles aussi puissantes à leurs travails, avec leurs familles, avec leurs amis?

Qu’ont-elle dans leurs vies pour être aussi méchantes avec les autres? pour tout le temps chercher la petite bête?

Car après tout, ce qu’il y a de bien avec internet, c’est que si tu n’as plus envie de voir quelqu’un et bien tu le zappes, tu le vires et basta! Pourquoi s’embêter à lui pourrir la vie?

Ce sont des choses qui me dépassent réellement. Peut être que je vis dans un monde de Bisounours, mais au final il me plait ce monde! J’y ai des amis et ça me va bien.

Je n’ai pas l’intention de changer que ce soit derrière mon écran ou dans la vie en général. Par contre certaines personnes devraient réfléchir un peu à leurs façon d’agir avec les autres… Et si ma manière d’être ne plait pas aux gens, et bien c’est bien dommage…

 

Lutine Sucrée

Espérons que tu aies un garçon la prochaine fois!

23 Oct

Voilà ce que m’as dit ma grand-mère maternelle au téléphone hier matin…

symbole_sexe

Oh elle n’est pas à son coup d’essai hein! Quand j’ai accouché et que mon père lui a téléphoné pour lui dire, elle lui a demandé « et c’est quoi? » (alors qu’elle le savait déjà) (d’ailleurs il aurait du lui répondre « un bébé »). Quand il lui a dit que c’était une petite fille, elle lui a répondu « encore? et ben! »
Et quand elle m’a eu au téléphone quelques jours après, elle m’a dit « t’es comme ta mère toi, tu fais que des filles! » sur un ton qui ne plaisantait pas du tout… comme si c’était quelque chose d’horrible.
Régulièrement, elle nous dit à maman et moi: « oh bah untel a un garçon, c’est pas comme vous! »

Ma cousine a eu deux garçons… Bizarrement, elle ne lui dit rien!

 

Le pire c’est qu’elle n’est pas la seule à avoir ce genre de réaction… J’ai eu le droit à « pfffff… (gros blanc) vous auriez pas pu nous faire un garçon, non? » ou encore « t’es comme ta mère toi, tu sais pas faire les garçon, ça doit être dans les gènes » et même « moi au moins j’ai du bol, j’ai eu un garçon! »… et j’ai eu des réactions dans l’autre sens… « Je suis tellement heureux(se) que ça soit une fille… enfin si ça avait été un garçon on l’aurait aimé quand même mais bon c’est mieux une fille ».

Non mais sérieux?! Pourquoi? 

Pourquoi ce serait mieux d’avoir un garçon? (ou une fille d’ailleurs)
Qu’est ce que ça change pour eux? 

Le pire c’est que moi je m’en fiche royalement. Avec le Mutant nous voulons encore deux enfants. Je ne vous cache pas que depuis que j’ai vu mon petit neveu cet été j’aimerai bien avoir un ptit garçon moi aussi. Néanmoins, si j’ai encore des filles et bien ce n’est pas grave. Ça ne change rien. Je les aimerai. Je leur donnerais la meilleure éducation possible. Je ferais tout pour qu’elles soient heureuses… Exactement comme je le fais actuellement avec mes deux adorables et merveilleuses filles!

Si ça ne me fait rien à moi d’avoir un garçon ou pas, en quoi ça dérange les autres? C’est ça que je ne comprends pas… J’essaye de comprendre mais en vain!

C’est peut être une histoire de génération… ou une histoire de connerie humaine aussi!

 

Je peux concevoir que des parents préféreraient avoir un garçon (ou une fille) pour des raisons qui leurs appartiennent… Mais là…
Je vous avoue aussi que j’ai été soulagée quand j’attendais la Pipelette quand j’ai su que c’était une fille. Pas que je préférais avoir une fille mais là je sais comment ça marche et ça m’enlever un poids on va dire. J’avais déjà tellement de choses à apprendre avec ce premier enfant! Mais si ça avait été un garçon, et bien j’aurai été heureuse aussi et j’aurai appris…

 

Bref, toutes ces réactions m’énervent vraiment…

 

Je vais aller me calmer avec un ptit thé et un biscuit… Mais je laisse la porte ouverte sur mon boudoir… N’hésitez pas à entrer. Ce n’est pas la peine de frapper… Par contre laisser une trace de votre passage, histoire que je sache que vous êtes venus et n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, si vous aussi vous avez eu des remarques quant au sexe de votre enfant!

 Lutine Sucrée

Même pas un p’tit verre pour marquer le coup?

16 Oct

C’est ce qu’à dit une copine au Mutant quand il lui a dit qu’il ne buvait pas d’alcool… Elle a trouvé ça bête de ne pas boire d’alcool pour marqué le coup lors d’un anniversaire, d’une fête ou d’un événement spécial… En quoi, cela serait-ce moins festif de marquer le coup en buvant un verre de jus de fruits??

pas_alcool

Nous avons pris la décision de ne plus boire d’alcool cet été… Nous discutions de tout et de rien quand nous en sommes venus à parler de notre consommation d’alcool.
Je ne bois plus une goutte depuis que j’ai fait pipi sur un petit bâton il y a de ça environ 16 mois. D’abord parce que quand je suis enceinte je ne bois pas (même pas une petite coupe à Noël ou à mon anniversaire) et puis quand j’allaite ben pareil en fait… Et je me suis rendue compte que ça ne me manquait absolument pas. Je m’en fiche de trinquer avec mon verre de jus d’orange alors que les autres ont du vin ou un autre breuvage alcoolisé dans le leur!
Mon Mutant ne boit pas non plus quand je suis abstinente. Par solidarité et parce que ça ne lui manque pas plus que ça en fait.

Il faut dire que nous ne buvons déjà pas beaucoup en temps normal… Nous n’avons jamais d’alcool à la maison (ou presque). Alors pour nous au final ça ne change rien!

 

Peu de temps après avoir pris cette décision, nous avons été invité pour les 75 ans de ma grand-mère. Lorsque ce fût l’heure de l’apéro, on m’a proposé de l’alcool. J’ai refusé en disant que j’allaitais et on m’a regardé avec des yeux ronds… Quand on a proposé au Mutant, celui-ci a refusé aussi et là c’est limite si la personne n’a pas fait la gueule. Je pense que cette décision n’a pas été comprise! Parce que quand on fait la fête, on boit!

Et finalement on le voit partout autour de nous… A côté de chez moi, fin janvier, il y a une grande foire/braderie. Nous y allons tous les ans. Et tous les ans, à partir de 15h, on voit des gens bourrés parce qu’ils ont passé la matinée à picoler à la buvette. Ils ont parfois notre âge, sont souvent plus jeunes (trop jeunes)! Et à la fête de la musique… pareil, passé une certaine heure les gens sont saouls! Pas tous c’est sûr, mais assez pour que ce soit dérangeant…
Une anecdote me revient… Cette année donc, nous sommes allés à la fête de la musique. Nous avons décidé de rentré il devait être 23h parce que les petites étaient avec nous. Nous avons pris le tram pour récupérer la voiture et rentrer chez nous. Un groupe de jeunes a balancé un de leurs copains dans le tram. Il était dans les vapes tellement il avait bu (il était tellement bourré qu’il n’a pas bronché quand sa tête a heurté les marches menant à la cabine du conducteur). Après l’avoir balancé là, ils se sont barrés, nous laissant le mec là… Une passagère les a rappelé, le conducteur a appelé les pompiers et les copains du gars ont entrepris de le sortir du tram! Sauf qu’il s’est réveillé, a hurlé et s’est enfuit en courant pour aller s’écrouler sur des marches plus loin… Se souviendra-t-il de sa fête de la musique? Pas sûre! Recommencera-t-il? Certainement! Quel est l’intérêt? Je ne vois pas!

Personnellement, j’ai un rapport particulier à l’alcool. Mon papa étant alcoolique, de base je n’aime pas ça. Et puis même sans ce passif… Je ne comprend pas quel est l’intérêt de boire… Ce mettre dans de tels états? Ne plus être totalement maître de soi-même, où est l’intérêt?

Pire même, il y a plein de gens qui sont à la limite de l’alcoolisme et qui ne s’en rende pas compte (voire même s’en défende)… Je connais personnellement des gens qui ne peuvent se passer de leur apéro le soir ou de leur bière en rentrant du travail ou de leur quart de vin à midi et/ou le soir… C’est une forme d’alcoolisme… Et non tous les alcooliques ne sont pas des chômeurs. Et non tous les alcooliques ne sont pas violents… (je vous parlerai une autre fois de cette maladie, parce que oui s’en ai une!)

 

Nous avons donc pris la décision de ne plus boire d’alcool. Nous savons très bien nous amuser sans ça. Et il faudra que les autres s’y fasse car il n’y aura plus non plus d’alcool chez nous même pour les invités…

 

Avant de vous quitter, je vous conseille d’aller lire ce très bon article de Maman chat qui m’a inspiré ce billet. Mais je laisse la porte ouverte sur mon boudoir… N’hésitez pas à entrer. Ce n’est pas la peine de frapper… Par contre laisser une trace de votre passage, histoire que je sache que vous êtes venus et n’hésitez pas à me dire comment vous voyez la chose!

 Lutine Sucrée

L’histoire c’est que le soir!

13 Sep

Hier, à l’école, discussion entre maman/grand-mère/nounou en attendant de récupérer nos ptits bouts. Jusque là rien d’inhabituel! La conversation arrive sur la sieste des petits… Sieste pas sieste ça dépend bien de chacun. Par contre une grand-mère explique « il commence a demandé une histoire avant la sieste… alors je saute des pages hein! Toute façon je lui ai dit que l’histoire c’est le soir et puis c’est tout! ».
Pour le coup, je vous assure que je suis restée comme deux ronds de flan…

En quel honneur ne devrait-on lire des histoires que le soir? Il y a des horaires spéciaux pour les histoires pour les enfants: genre entre 1çh30 et 20h30 on peut mais aux autres moment de la journée si on lit un livre à nos enfants une catastrophe va nous arriver?
Que cette brave dame se rassure, j’ai toujours lu des histoires à la Pipelette à n’importe quelle heure de la journée et rien d’horrible ne nous ai arrivé! Et oui, je suis une rebelle, moi, Madame! Je suis capable d’ouvrir un livre à n’importe quelle heure de la journée que ce soit pour les filles ou pour moi!

Depuis qu’elle est toute petite, la Pipelette a une histoire le soir, ça fait partie du rituel du coucher. Mais aussi depuis qu’elle est toute petite, elle a des histoires dès qu’elle le demande (depuis peu elle emmène même de la lecture aux toilettes mais ça c’est une autre histoire). Jamais je ne lui ai refusé une histoire! Jamais je n’ai sauté des pages (même si il m’est arrivé de lire la même histoire durant plusieurs jours et plusieurs fois par jour)! Jamais je ne lui refuserais une histoire dans la journée (ou le soir)! Bien sûr, si je suis occupée je lui demande d’attendre un peu…

Bibliothèque de la Pipelette

Bibliothèque de la Pipelette

J’aime énormément lire! J’ai pas mal de livres. La Pipelette adore écouter des histoires et a beaucoup de livres (140 au dernier comptage) alors je ne vois pourquoi je lui refuserai ce plaisir!

Je comprends qu’on ne puisse pas passer son temps à lire des histoires à ses (petits) enfants, mais de là à reléguer ça au soir et c’est tout! Et même pire, de là à sauter des pages pour que ça aille plus vite… je ne comprends pas!

Pour ce qui est du fait de sauter des pages d’ailleurs, quand nous avons moins de temps, ou quand l’une des deux est fatiguée, nous lisons une petite histoire… Ainsi, elle a son histoire mais ça dure moins longtemps et tout le monde est content!

 

Et si je vous disais que la Chipie qui a 7 mois commence à avoir des livres (des livres de bain certes mais ce sont des livres, non?)….

 

 

D’ailleurs, il est temps pour moi de raconter une histoire à cette dernière… Mais je laisse la porte ouverte sur mon boudoir… N’hésitez pas à entrer. Ce n’est pas la peine de frapper… Par contre laisser une trace de votre passage, histoire que je sache que vous êtes venus et si chez vous la lecture c’est important ou pas!

 

Lutine Sucrée